Imprimer

Je passe le cap physique mais surtout symbolique des 60 ans. Pour moi, cela fait date, pour d’autres non.

Des femmes m’ont demandé de mettre par écrit ce que je leur partageais, grave et amusée. Je les écoute et le fais ici. Des hommes lisent, attentifs, qui me disent pressentir qu’ils sont eux aussi concernés, d’une façon ou d’une autre.

Ceci me touche beaucoup. M’est signifié que ces hommes et ces femmes peuvent se reconnaitre dans mon « je », même si pour eux ce fut autre ou ne fut pas encore, que ma parole dit quelque chose de tout un chacun, en notre culture judéo-chrétienne et même au-delà. Mon entrée dans la soixantaine, je l’aurai vécue de façon recueillie, intense. Me fut donné de vivre un parcours initiatique. Je tente de le restituer ici pas à pas. Il commence avant l’anniversaire de naissance, parce que l’inconscient anticipe, et se poursuivra, parce que l’être a besoin de temps pour faire de l’éternel.

Lire tout l'article (Pdf)


Célébrer la vie jusqu'au bout

À 60 ans, Évelyne Frank, femme de lettres, évoque en toute franchise comment son ancrage dans la Bible et la foi la dynamisent pour accueillir et inventer sa «vieillesse-voyage»...

Découvrez le dossier que le Messager Evangélique m'a consacré (Pdf)