Imprimer

Où les trouver ?
Renseignements et contact Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

frank7

Je ne suis pas obligée

Présentation de l’ouvrage :

« Je ne suis pas obligée ! ». C'est le cri de l'Antigone d'Anouilh. Heureux qui a ce cri, pascal : des temps nouveaux commencent pour lui. Car il prend ses distances avec les formes ultimes de l'esclavage intérieur au quotidien, celles qu'on se donne à soi-même.

Ce cri est celui d'Evelyne Frank, dans cet ouvrage à la fois grave et souriant, qui, par delà, revisite de façon tout à fait personnelle le mot de la Dame à la Licorne : « A mon seul désir ». L'auteur pose là un « Tel est mon bon plaisir » qui ne s'oppose en rien à l' « Amen » devenu son fil d'Ariane, mais au contraire le ratifie.

Le lecteur ne se sentira pas étranger à tout cela. Tantôt surpris, tantôt amusé, il reconnaîtra son propre « Je veux », légitime et fondé, humble et donc impérieux, solaire, tout de service, liturgique. .

Edition L'Harmattan, 2018


frank7

Je déchausserai ma voix - Dans la traversée de nos déserts: la relation aux autres

Présentation de l’ouvrage :

Quand nous vivons du très difficile, quand nous endurons la perte, traversons le désert, nous peinons avec l’existence, avec nous-même, mais aussi avec les autres. Ils sont sympathiques, nous les aimons beaucoup, et pourtant nous avons vraiment, parfois, peut-être souvent, du mal avec eux.

Sans peur, sans honte, sans culpabilité, cet ouvrage en prend tout simplement acte. Il cherche un chemin, un chemin de Vie, avec la Vie. Tout peut être identique et autre. Les déterminismes seront bien là ; pourtant ils lâcheront prise.

Notre existence devient alors une aventure, qui nous requiert par la faim, notre faim, que le désert a creusée au point de la rendre térébrante. Nous nous lançons. Le désir l’emporte sur le souci d’écouter les conventions avec leurs critères de réussite.

Nous n’avons plus ni le goût de nous plaindre, ni le temps d’envier les autres. Ce qu’il nous est donné de vivre, jusque dans le terrible, est passion. L’extase que vérifie l’enstase vient la visiter dans une sobriété glorieuse. Or voici que les autres deviennent ou redeviennent pour nous plus que jamais tantôt des pairs, tantôt des passeurs, parfois des inspirateurs, et toujours, même dans le fracas, des compagnons d’humanité.

Edition L'Harmattan, 2017


frank7

Entrer dans la maison du désir - Pour la traversée de nos déserts: la relation à soi

Présentation de l’ouvrage :

Nous ne choisissons pas le désert. C’est lui qui nous choisit. Ou plutôt, c’est l’Esprit qui nous y conduit. Nous n’aimons pas le désert, à juste titre. Nous y serons calciné(e) si nous ne prenons pas certaines mesures. Or voici qu’au désert, notre désert, un étrange bonheur peut advenir, pour nous, se répercutant sur les autres, un bonheur étrange et étranger...

Le défi est toujours le même, relevé avec la Vie et non sans elle et non contre elle : être heureux/se jusque dans des conditions «pas possibles»!

Edition L'Harmattan, 2016


Evelyne Frank

Les choses n'ont plus peur de toi

Quand nos lieux et nos objets se font parole

Edition L'Harmattan, 2014

(Voir la recension de La Nouvelle Revue Théologique)


Evelyne Frank

L'oeuvre de Hilde Domin

Comme toutes les présences angéliques

Les Impliqués Editeurs


Evelyne Frank

Ta vie dans une autre lumière - Quand le retrait et la perte se font rencontre

Présentation de l’ouvrage :

Dans la fuite des jours, il nous arrive soudain de prendre peur. Montent des questions redoutables: pourquoi suis-je si mal compris (e) ? Est-ce que je compte si peu ? S’il arrivait quelque chose à ce proche que j’aime tant, que deviendrais-je ? Ma vieillesse, que sera-t-elle ? Et si je devais perdre mon indépendance physique, psychique?

Fidèle à une démarche qui se poursuit sur plusieurs ouvrages parus chez le même éditeur, je voudrais ici prendre ces questions à bras le corps. Pas question de se résigner, de se mettre d’accord avec la mort à l’oeuvre. Mon ambition, folle, est celle du Vivant, dont le nom est aussi Sagesse: vivre la perte sans complaisance aucune, mais dans le choix de la douceur, de la confiance, de la bienveillance malgré tout, au point de faire de ces heures douloureuses un temps fort, dans lequel, étonnamment, l’être se structure et forcit et découvre un étrange bonheur. C’est possible. Il m’a été donné d’en être témoin en des rencontres d’une qualité rare.

«Tu choisiras la vie, la bénédiction, le bonheur, pour que tu vives, toi et ta descendance», nous disent les Écritures. Puisse ce livre, tout simple, encourager à moins souffrir.

Edition L'Harmattan, 2014


Evelyne Frank

Sagesse pour quand c'est dur - Le bref carillon des perce-neige

Présentation de l’ouvrage :

Sagesse pour quand c’est dur : le sujet est inépuisable! L’ouvrage du même auteur, intitulé Les roses s’adossent au mur, paru en 2012, évoquait les difficultés du quotidien au fil des jours. Ici, il est question des coups durs de l’existence, de ces moments redoutables où le destin frappe. Sont donc envisagés la relation aux ennemis, le dépit devant ce que l’autre, plus chanceux que soi, a reçu, la perte de l’être cher, son propre vieillissement. La tentation pourrait être grande de se résigner, autrement dit de se mettre d’accord avec la mort. Il n’en est pas question.
Cet ouvrage s’obstine dans le désir et persévère dans l’amour de soi. Il choisit ce que les évangiles appellent « la meilleure part », cultive le goût du bonheur jusque dans l’adversité. Puisse le lecteur se sentir rejoint dans les combats qu’il mène à temps et à contretemps pour que la douceur et le sourire aient, malgré tout, le dernier mot !

Edition L'Harmattan, 2013


Evelyne Frank

Jean-Paul de Dadelsen - La sagesse de l'en-bas

Présentation de l’ouvrage :

Homme d’action, Jean-Paul de Dadelsen (1913-1957) a vécu intensément. Passé en Angleterre en 1942, il s’est engagé dans les Forces Françaises Libres, fut le correspondant de Combat à Londres, tint des chroniques à la BBC, collabora avec Denis de Rougemont et Jean Monnet. Un jour, il présenta un condisciple, Georges Pompidou, au Général de Gaulle, qui ne le connaissait pas. A sa mort –il avait 44 ans-, il préparait un long poème, Jonas, flamboyant, acerbe et doux, surprenant, qu’il n’eut pas le temps de finir, aujourd’hui aux éditions Gallimard.

Le présent ouvrage, publié à l’occasion du centenaire de la naissance du poète, est le premier essai entièrement consacré à son œuvre. Il s’organise selon six percées d’ordre thématique : le travail, le voyage, la profusion et le manque, la lumière, les Ecritures -Dadelsen est chrétien, réformé- et enfin la sagesse, une sagesse de l’en-bas. Il s’agit d’une approche très personnelle de l’œuvre. Ce qui m’a surtout intéressée dans cette écriture exigeante, c’est d’y déceler un choix obstiné de la vie, jusqu’en ce qu’elle a de plus terrible, avec sa pauvreté et sa splendeur.

Arfuyen, Paris-Orbey, 2013


Evelyne Frank

Les roses s'adossent au mur - Sagesse pour quand c'est dur

Présentation de l’ouvrage :

Il est dans l’existence des heures difficiles, alors même que le destin, à ce moment-là, ne frappe pas. Il s’agit de l’usure du quotidien : se lever le matin sans amertume, gérer son argent, assumer une solitude non choisie, habiter sa demeure et son corps, faire de ses vacances un temps favorable.

Je puis subir. Je puis aussi, me disant qu’après tout je ne suis pas obligée d’être malheureuse, travailler à donner sens à tout ceci, pour faire de mon existence une danse, peut-être dans la claudication parfois, mais une danse quand-même.

Ecrit au féminin avec la certitude que les hommes sauront traduire, jouant du christianisme comme d’un violon avec l’espoir que ceux qui en sont loin n’en auront pas les oreilles agacées, cet ouvrage, optant résolument pour la simplicité et la beauté, tente quelques pas dans cette direction. Car la vie appelle !

Puisse le lecteur vivre ce livre comme une invitation qui le laisse libre. Il a lui-même inventé ses figures, il en élaborera d’autres, qui peuvent être d’immobilité. Cet ouvrage propose simplement, dans la distance, un accord complice, qui pourra être de discordance.

L'Harmattan, décembre 2012


Evelyne Frank

Edith Stein au quotidien

Présentation de l’ouvrage :

Sans éluder le temps du martyre, ce travail tente une approche d’Edith Stein au quotidien, dans sa vie d’enseignante et de carmélite, à partir de sa correspondance. Nous retrouvons la femme de caractère que laissent entrevoir son autobiographie ainsi que ses écrits philosophiques et théologiques. Se révèle aussi une femme sensible, vulnérable, capable d’humour, aux prises avec nos questions existentielles.
Je l’approche non en maître spirituel mais en collègue, fort sympathique, devenant une amie. J’essaie de comprendre ses décisions dans l’orientation de sa vie, de lire les enjeux. Je l’écoute volontiers lorsqu’elle parle de sagesse. Nous avons certains désaccords. Ils n’empêchent pas que nous soyons réunies dans l’essentiel.

Arfuyen, Paris-Orbey, 2012

Evelyne et Edith, un dialogue au quotidien.
Un article de Jean-Michel Strub (suivre le lien)


Evelyne Frank

Il suscite d'autres fêtes - Temps de fête pour la Sagesse

Présentation de l’ouvrage :

Noël, Nouvel An, Pâques… sont parfois difficiles à vivre et agacent. Pour des raisons culturelles, par tempérament aussi sans doute, je suis longtemps restée réticente à l’égard de la fête. Je n’ai pas oublié ce temps.
Mais la fête s’est portée à ma rencontre et j’ai appris à l’aimer, pour avoir reçu de la vivre autrement. De cet apprentissage - car c’en fut un -, résulte cet ouvrage, qui célèbre sans omettre la part d’ombre. Il fait suite à Un jour pourtant - Sagesse pour le temps ordinaire, publié chez le même éditeur, et garde le même cap : s’appliquer à retrouver la saveur de nos existences.
J’évoque ici surtout des fêtes religieuses, en chrétienne. Pour mes amis loin de l’Eglise, je m’en doute, l’accès à ces pages n’ira pas de soi. J’ose croire pourtant que certains s’y risqueront malgré tout et souriront.

L'Harmattan, décembre 2013


Celui qu’assaille l’invisible

«Celui qu’assaille l’invisible» - Une lecture du Jacob de Pierre Emmanuel, Klincksieck, 1988.

Présentation de l’ouvrage :

Le combat de Jacob avec Quelqu’un dans la nuit, qui a suscité tant d’interprétations dans l’histoire, Pierre Emmanuel, s’appuyant sur la signification du nom d’Israël en Gn 32, 29, le lit vraiment comme une lutte avec celui qui est à la fois homme et Dieu, venu se "poussiérer" avec nous, le Christ. Evelyne Frank s’attache à discerner les enjeux de ce combat pour la constitution du sujet chez le poète.


La naissance du Oui

«La naissance du Oui dans l’œuvre de Pierre Emmanuel»

Présentation de l’ouvrage :

«Comment devenir capables d’un Oui né de source, personnel, c’est-à-dire un, identité de l’être et de son désir, opération unifiante du monde?» écrit Pierre Emmanuel dans La vie terrestre (Paris, Seuil, 1976, p. 111). Cette question sous-tend le présent ouvrage, ayant pour problématique le dépassement de l’ambivalence à l’égard de la vie et du Vivant, ceci face à la loi pascale du grain de blé tombé en terre.

Evelyne Frank a voulu comprendre comment, dans l’œuvre du poète contemporain Pierre Emmanuel, l’homme révolté, au sens camusien de l’expression, en vient à donner son assentiment au Vivant, sans se renier pour autant.

Ainsi, pour naître, le oui emmanuellien doit se dégager du non, ce qui ne se fait pas sans oscillations et sans ambiguïtés. Un parcours se dessine ici, du blasphème à l’assentiment, qui ne voudrait rien éluder.

Presses Universitaires de France, 1998, 358 pages.


Avec Etty Hillesum

«Avec Etty Hillesum»

Présentation de l’ouvrage :

Etty Hillesum, née en 1914 aux Pays-Bas, a tenu un journal intime de 1941 à 1943 (Une vie bouleversée, Seuil, 1985). D’origine juive, elle est internée au camp de transit de Westerbork, où elle écrit plusieurs lettres à ses amis (Lettres de Westerbork, Seuil , 1988) ; elle sera ensuite transférée à Auschwitz, où elle mourra en 1943. Ses textes poignants fascinent les lecteurs d’aujourd’hui. Après une période difficile où elle lutte contre le suicide, Etty Hillesum redécouvre la Bible, et par là même, un accès à la vie intérieure. A travers l’étude du rapport de la jeune femme à la prière, au ciel et au monde qui l’entoure, Evelyne Frank montre combien son œuvre est traversée par une affirmation de l’amour (amour de soi, de Dieu et d’autrui) et une vraie « dynamique du bonheur ».

Labor et Fides, 2002, 201 pages.
Parution en italien en 2005, aux éditions Gribaudi,
Parution en espagnol en 2006, aux éditions Sal Terrae.


Sagesse pour le temps ordinaire

Un jour pourtant. Sagesse pour le temps ordinaire

Présentation de l’ouvrage :

C’est du quotidien qu’il s’agit : les parfums, les fringues, les fleurs, les arbres… Il est question de la banalité du temps ordinaire qui peut, lui aussi, devenir fête, sans que soit reniée la difficulté de vivre. Cet ouvrage doit beaucoup à Etty Hillesum, sur laquelle Evelyne Frank a pubié une étude, parue en 2002, chez Labor et Fides. L’auteur, qui travaille généralement sur le rapport Bible-littérature contemporaine, se risque ici dans un autre type d’écriture, où s’affirment une anthropologie et une éthique.

L’Harmattan, 2007, 143 pages.


Libre avec Marie de la Trinité

Libre avec Marie de la Trinité (Paule de Mulatier)

Présentation de l’ouvrage :

Ce travail est le premier essai qui ait été publié en français sur la spiritualité de Marie de la Trinité (1903-1980), dominicaine des campagnes ayant vécu dans sa première maturité (de 26 à 43 ans) une expérience mystique gardée secrète jusqu’à sa mort, puis dans sa deuxième maturité (de 43 à 52 ans) une « épreuve de Job », temps de dépression profonde et de phobies handicapantes dont elle s’est relevée. Dans l’édition des fragments, chez Arfuyen, des Carnets de la mystique française, Evelyne Frank est attentive aux paroles d’audace, parfois savoureuses d’humour, invitant tout enfant des hommes à oser prendre sa place dans le monde et à tenir devant Dieu.

Arfuyen, 2008, 164 pages.